parquet imitation
Bricolage,  Maison

Le carrelage imitation parquet : tout ce qu’il faut savoir sur sa pose

Le carrelage imitation parquet revient en vogue : beaucoup d’utilisateurs souhaitent décorer leur intérieur avec ce type de revêtement. Cependant, ce n’est pas une opération à prendre à la légère. En effet, la pose ne se résume pas à étaler de la colle et à poser les dalles pour avoir un effet propre et régulier en un clin d’œil. Dans cet article, vous trouverez toutes les informations nécessaires ainsi que les étapes à suivre pour réaliser une superbe pose de carrelage imitation parquet. De la préparation à la pose finale, tout est présent pour vous aider à faciliter vos travaux d’intérieur.

Étape 1 : préparer le sol de votre pièce

Pour réaliser une pose de carrelage, il est important d’avoir un bon support. Le sol sur lequel il sera fixé se doit d’être lisse et de ne pas avoir de différence de niveau. En fonction des cas, la qualité du sol déterminera la technique de préparation adéquate. Pour un sol régulier et cimenté, il faut d’abord nettoyer les débris et la poussière présente afin d’obtenir une surface propre. Il doit ensuite être dégraissé jusqu’à ce qu’il soit complètement sec. Si le sol en question est irrégulier ou présente des différences de niveau, il va être nécessaire de le lisser en y déposant une maigre couche de ciment.

Étape 2 : faire le calepinage de votre pièce

Le terme de calepinage désigne chez les carreleurs professionnels le dessin d’un plan organisant le carrelage. C’est une étape importante, car elle va représenter la mise en place du carrelage au sein de la pièce, tout en s’assurant que les mesures soient correctes, pour ne pas faire d’erreurs de dimensions lors de la pose. En fonction du motif de carrelage choisi, la pose peut devoir suivre un schéma bien précis (pour une frise par exemple) qu’il faut respecter pour ne pas avoir d’incohérences visuelles une fois le carrelage installé. Ainsi, dessiner un plan au préalable permet d’éviter ces potentielles erreurs, et de perdre un temps précieux. Dans ce cas précis, il est question d’un carrelage imitation parquet. Afin d’avoir un rendu le plus réaliste possible, le calepinage va permettre de déterminer le nombre de carreaux à utiliser, et le sens de pose afin d’obtenir cet effet de lattes de bois sur le sol. C’est une étape très importante qu’il ne faut surtout pas négliger.

Étape 3 : poser votre carrelage imitation parquet

Cette étape finale ne consiste pas uniquement en la pose des carreaux suivies du joint. Elle est précisément effectuée après le plan de calepinage puis de la pré-pose des carreaux avant la fixation définitive. Un accessoire indispensable à une bonne pose est le croisillon. Petite pièce de plastique en forme de croix, cet outil va permettre d’espacer chaque carreau lors de la pose pour réduire le risque de cassure. Ainsi, il va d’abord falloir étaler la colle sur la partie à carreler, puis poser les premiers carreaux en s’assurant qu’un croisillon soit disposé à chaque extrémité. Il existe des croisillons spécifiques à la pose d’un carrelage imitation parquet, afin de rendre la pose la plus qualitative possible.

FAQ

 

1. Quel sens de pose pour agrandir votre pièce ?

La manière la plus efficace d’agrandir une pièce est de poser les lattes perpendiculairement au plus grand côté de la pièce. Elles seront ainsi parallèles au plus petit côté ce qui va créer un effet visuel d’allongement, mais aussi un équilibre des volumes.

2. Comment réaliser un calepinage ?

Le calepinage se réalise en plusieurs étapes :

  • Munissez-vous d’une feuille à carreaux (comme du papier millimétré) sur laquelle vous allez pouvoir dessiner la pièce à carreler. N’oubliez pas de noter les dimensions précises des surfaces.
  • Mesurez les dimensions d’un seul carreau.
  • Déterminez l’endroit où vous placerez le tout premier carreau.
  • Depuis ce point, il ne reste qu’à tracer la ligne du carrelage tout en respectant les dimensions notées précédemment ainsi que le sens de pose choisi pour la pièce.
  • Une fois le schéma terminé, vous pouvez compter le nombre de carreaux à poser et mesurer les éventuelles découpes à effectuer afin de ne pas vous tromper sur les quantités nécessaires.

 

3. Les outils pour poser un carrelage imitation parquet

La pose va demander quelques outils bien spécifiques. D’abord, le plus important : un mètre pour mesurer les dimensions nécessaires à toute l’opération. Ensuite, le mortier-colle pour fixer les carreaux et une truelle pour l’étaler. Il vous faudra également une spatule avec des crans, de la pâte à joint et des petits croisillons spécialisés pour la pose d’un carrelage imitation parquet. Si vous devez procéder à des découpes après avoir effectué le calepinage, vous devrez vous munir d’une carrelette, aussi appelée coupe-carrelage.

4. Le prix d’une pose carrelage imitation parquet

Selon la technique utilisée, une telle pose peut voir son tarif être compris entre 35 euros et 50 euros par m². De plus, si vous devez procéder à une remise à niveau du sol avant la pose du carrelage, il faut compter entre 18 euros et 25 euros par m² en fonction de l’ampleur des travaux à réaliser. Les prix des produits à acheter peuvent également varier en fonction de la marque, mais aussi de la dimension du carrelage choisi. Parmi les marques de carrelage les plus connues, on peut retrouver Novoceram, Halcon ou encore Keope.

5. Quelle largeur de joint pour carrelage imitation parquet ?

Pour la pose d’un carrelage sur le sol en intérieur, il existe deux largeurs recommandées. Si le carrelage choisi est un carrelage dont les bords ont été rectifiés, la largeur minimale est de 2 mm. Si vous n’êtes pas concernés, la largeur minimale dite « standard » est de 4 mm.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

57 − = 51